Clair-Lieu et les Croisiers

De Wikihuy
Aller à : navigation, rechercher

Histoire

L'Ordre des Croisiers est le seul ordre religieux à avoir été créé en Belgique! La patronne des frères Croisiers, chanoines réguliers de Sainte-Croix, est sainte Odile, martyre du IIIe siècle, qui aurait accompagné les 11.000 vierges de sainte Ursule à Cologne, où elles furent massacrées par les Huns. Cet Ordre fut approuvé par le pape Innocent IV en 1248, sous la règle de saint Augustin. Le couvent de Huy fut fondé, dit-on, par Théodore de Celles. Le Supérieur de l'Ordre, appelé le Général, eut depuis toujours sa résidence dans la maison-mère de HUY, un des plus riches couvents du Pays de Liège, appelé le domaine de Clair-Lieu. Le premier Général fut Pierre Walcourt, le dernier Jacques Dubois [1]. Le couvent fut vendu à la Révolution française le 16 juin 1798 et sa destruction dura de 1798 (église) à 1818 (tour carrée)[2]! Il en reste aujourd'hui le grand portail d'entrée et deux hectares de terrain de l'ancienne brasserie, entourés d'une muraille.[3].

Extraits de "Le Retour de l'Emigré. Huy 1795" de Freddy Van Daele/ 1. 2nd prologue:......Ceci lui vaudra d’être choisi comme Général de l’Ordre au décès de Lambert de Fisen en 1778. 
C’est donc en février de cette année-là que Jacques Dubois rejoint la Maison Primaire à Huy, d’où il aura pour mission de diriger pas moins de quarante-quatre couvents situés en Belgique, en France, aux Pays-Bas
et en Allemagne. Situé au lieu-dit « Le Clair-lieu », sur le site des Hauts-Chênes  au mont Aerius, le couvent hutois aurait été fondé au  treizième siècle par un chanoine de Liège, Théodore de Celles *. Le Pape
Innocent IV a confirmé l’Ordre des Croisiers en 1214 et 1248 tandis que son successeur, Honorius III, aurait remis à son fondateur, trois ans plus tard, les lettres le nommant Supérieur Général des Croisiers et 
fixant sa résidence dans la Maison de Huy, désignée comme Maison-Mère de tout l’Ordre.  
2. Epilogue:....Au printemps 1798, une affiche apparut dans toute la ville -(de Huy)-, annonçant la vente prochaine de la Maison conventuelle des ex-Croisiers . L’adjudication définitive eut lieu
à Liège le 16 juin : sept personnes, notaires, rentiers, artistes, menuisiers, avaient acquis le bien pour la somme de cinq cent quatre mille francs. 
Et ce fut très vite, en été 1798, que Huy put assister au début du nivellement à ras du sol de Clair-Lieu, de son couvent, de son église, de ses cloîtres. La riche bibliothèque avait néanmoins été sauvée et déposée
à l’Ecole Centrale de Liège. De même, quelques belles statues et objets de culte précieux, provenant entre autres du fameux coffre que le boursier Warnotte était allé rechercher à Duisbourg, furent récupérés entiers
ainsi que l’orgue et plusieurs grands tableaux. La précieuse châsse de 1292 contenant les reliques de sainte Odile fut emmenée à Looz.
La destruction du site dura plusieurs années, car il s’agissait aussi pour les acheteurs de faire de l’argent de tous les métaux, les bois, les marbres. Les autres décombres s’amoncelaient et leur évacuation était 
difficile. En 1811, la tour de l’église était toujours debout, elle ne fut abattue qu’en 1818 et ses débris partirent pour aller renforcer  le nouveau Fort de Huy.
Il nous reste aujourd’hui  une propriété de moins de deux hectares, entourée d’une belle et solide muraille, et comprenant l’ ancienne brasserie. Et aussi, le portail monumental d’entrée mutilé par les 
révolutionnaires, qui rappelle que Clair-Lieu  exista bel et bien, et qu’il fut même grandiose !



Galerie

Potale de ste Odile dans le mur d'enceinte de Clair-Lieu à Huy
Le Couvent des Croisiers à Huy
Le portail monumental du couvent de Clair-Lieu à Huy
Le dernier Général des Croisiers, page extraite du "Retour de l'Emigré"/Freddy Van Daele 2013

Bibliographie

R.P.Emile FONTAINE O.S.C.- Diest 1947- Monseigneur Jacques Dubois, Général des Pères Croisiers à Huy 1778-1796.

Freddy VAN DAELE -Hosdent 2013 -Le Retour de l'Emigré ou Huy 1795. La vie du dernier Général des Croisiers Jacques Dubois.

Réferences

  1. voir Freddy VAN DAELE -Hosdent 2013 -Le Retour de l'Emigré ou Huy 1795
  2. les matériaux de cette tour servirent dans la construction du fort de Huy. cf Monasticon d'Ulmer Berlière,vol.2-3/1955
  3. cette muraille d'enceinte fut construite sous le court généralat de George de Bruge 1452-1458 selon F.Gorrissen dans son" Histoire de la ville et du château de Huy, d'après Laurent Mélart" 1839