Pierre (La) (Ellemelle)

De Wikihuy
Aller à : navigation, rechercher
La Pierre d'Ellemelle à gauche le long de la route d'Ellemelle à Seny

La Pierre d'Ellemelle

Notices historiques sur le Condroz : HISTOIRE POPULAIRE par l’Abbé G. BONIVER, curé de Warzée.

Les hommes laissaient aux femmes et aux enfants les soins du ménage et la culture, pendant qu’eux-mêmes croupissaient dans l’indolence et s’enivraient de bière forte. Ils s’adonnaient à la chasse et aimaient la guerre. Leur religion était le paganisme germain... Ils adoraient de nombreuses divinités et leur offraient des sacrifices d’animaux, et quelquefois, des victimes humaines!

On voit encore aujourd’hui sur le bord de la route d’Ellemelle à Seny, une énorme pierre druidique qui reposait, il n’y a pas bien longtemps, sur trois autres pierres servant de support et où les prêtres, nommés « Druides », égorgeaient les victimes humaines.

La tradition l’appelle encore «la pierre où l’on saignait les gens à mort».

La religion druidique admettait l’immortalité de l’âme! Elle professait que la vie d’un homme peut être rachetée par la vie d’un autre homme...

Dès qu’un personnage important venait à mourir, sa famille faisait égorger un certain nombre d’esclaves; on les brûlait ou on les enterrait à ses côtés ainsi que son cheval de bataille, ses armes et ses parures, afin que le défunt pût paraître convenablement dans l’autre vie et y conserver le rang dont il jouissait dans celle-ci.

Retour à _____ Histoires vraies, contes et légendes _____ aux _____ Rues, lieux-dits, curiosités d'Ellemelle _____ ou à _____ Histoire des rues et lieux-dits _____ ou aux _____ Passeurs de Mémoire (Avec cette option vous retournez à l'accueil)