Commerces Rue de Hamoir Ouffet

De Wikihuy
Révision de 21 mai 2020 à 17:37 par Pol Gillet (discuter | contributions) (Pol Gillet a déplacé la page Ouffet, commerces Rue de Hamoir vers Commerces Rue de Hamoir Ouffet)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher
Rue de Hamoir Walonmap

Au N° 22 Emile Lambert époux de Liliane Dubru, garagiste, habitait au N° 66 de la Rue du Village où il avait aussi son atelier avant de le déménager au N° 22 de la Rue de Hamoir. Lorsqu’il cessera ses activités, c’est Stéphane Delise époux de Sylvia Beaumont qui reprendra le garage.

Un peu avant l’actuel N° 1 Il y avait une maison qui a été démolie peu avant 1950, c’était un café tenu par Arthur Roland et son épouse Ida Gengoux. Leur fils Freddy prendra la relève mais peu de temps.

Au N° 1 Une nouvelle construction où plusieurs ménages se sont succédé, puis c’est en ??? que Maître Bénédicte Lecomte y installe son étude.

Au N° 11 François Pibouleau (un français originaire de Carcassonne) époux de Juliette Dehard. Le couple tiendra une épicerie de 1945 à 1952 et peut-être un peu plus tard. On retrouve également ce couple et ce commerce Rue des Pahys, 12 (avant ou après la Rue de Hamoir ?) et puis dans la Rue du Village au N° 62 qui sera apparemment leur dernière résidence.

Au N° 19 Robert Zévenne, SPRL Starplant, il cessera ses activités en 2018.


Retour aux _____ Commerces et artisanats Ouffet _____ ou aux _____ Rues, lieux-dits, curiosités Ouffet _____ ou aux _____Passeurs de Mémoire