Ouffet église prêtrise : Différence entre versions

De Wikihuy
Aller à : navigation, rechercher
 
Ligne 1 : Ligne 1 :
 +
 +
Remarque : Comme plusieurs articles de ce site les informations ont été puisées dans les archives, les souvenirs et, après vérifications, extraites d'ouvrages existants dont notamment ceux édités par Jean-Louis Prévot aidé de son "complice" Ferdinand Braquet.
 +
  
 
===Chronologie de la Prêtrise à partir de 1869===
 
===Chronologie de la Prêtrise à partir de 1869===

Version actuelle en date du 12 février 2020 à 16:35

Remarque : Comme plusieurs articles de ce site les informations ont été puisées dans les archives, les souvenirs et, après vérifications, extraites d'ouvrages existants dont notamment ceux édités par Jean-Louis Prévot aidé de son "complice" Ferdinand Braquet.


Chronologie de la Prêtrise à partir de 1869

Le chapitre Saint-Martin avait reçu de son fondateur, l'évêque de Liège Eracle (959-971) l'église d'Ouffet "ecclesiam in Offeio".

Depuis 1869 jusqu'en 1900, l'abbé Antoine Laurent de Lierneux occupe le poste.

L'abbé Hyacinthe Fraiteur de Marneffe lui succédera jusqu'en 1936.

Dès 1936, la paroisse fut administrée par l'abbé Robert Henry de Generet de Dinant. Il fut malade durant tout son ministère et prit sa retraite en 1943. Sa bonhomie naturelle le rendait sympathique à toutes ses ouailles. Le vicaire Michel Gendarme le secondait.

C'est précisément en 1943 que l'abbé Joseph Dehalleux prit son ministère à Ouffet. Ce prêtre était un véritable personnage. En effet, dès son arrivée jusqu'en 1968 date de sa retraite, l'apostolat de cet abbé fut émaillé de toute une série d'évènements auxquels sa ténacité et son non-conformisme ont fait face sans dévier de la ligne de conduite qu'il s'était établie. En savoir plus

Ce fut ensuite: de 1968 à 1971, l'abbé Jean Godart :de 1971 à 1972, l'abbé Georges Remacle, de 1972 à 1973, en intérim, l'abbé Jacques Spitz; de 1973 à 1993, l'abbé Gilles Straetmans, de 1993 à 2014, l'abbé Vervier et depuis lors jusqu'à maintenant (2017), l'abbé Armand Franssen.

Les abbés Straetmans et Vervier furent élevés au titre de doyen, l'abbé Dehalleux au titre de chanoine honoraire.


Retour page précédente : L'église d'Ouffet