Ouffet, rue du Bout : Différence entre versions

De Wikihuy
Aller à : navigation, rechercher
Ligne 76 : Ligne 76 :
 
Ces derniers cités vendent le bien aux époux Jean MARCOURT et Paule DONIS (parents de l'actuel ministre Jean-Claude Marcourt (2018))le 2 mai 1953, acte reçu par le notaire Octave DELMOTTE de Nandrin.
 
Ces derniers cités vendent le bien aux époux Jean MARCOURT et Paule DONIS (parents de l'actuel ministre Jean-Claude Marcourt (2018))le 2 mai 1953, acte reçu par le notaire Octave DELMOTTE de Nandrin.
  
Monsieur Jean CLOSSET acquiert le bien le 23 octobre 1959 sans l'occuper, acte reçu par le notaire André MARECHAL de Neuville-en-Condroz. On y produira du beurre et du fromage.
+
Monsieur Jean CLOSSET acquiert le bien le 23 octobre 1959, acte reçu par le notaire André MARECHAL de Neuville-en-Condroz. Pendant quelques mois, il y produira du beurre et du fromage.
  
différents locataires vont se succéder dont la famille Jean Côme qui restera une quinzaine d'années, recherches en cours.
+
Différents locataires vont se succéder dont la famille Jean Côme qui restera une quinzaine d'années, recherches en cours.
  
 
Jean CLOSSET décède le 30 mai 1970 laissant pour seul héritier son fils unique monsieur Albert CLOSSET époux d'Honorine LÉONARD.
 
Jean CLOSSET décède le 30 mai 1970 laissant pour seul héritier son fils unique monsieur Albert CLOSSET époux d'Honorine LÉONARD.

Version du 11 juin 2019 à 23:23

Bout (rue du)

C'est à dire le bout du village ou tout au moins un des bouts du village. Elle a aussi porté le nom de rue du Néblon et rue du Val Benoît et à cette époque elle englobait aussi la rue Sauvenière et la rue de Hody selon certaines sources et cartes-vues.

Cette rue est relativement récente, entre 1850 et 1865. Nous sommes à la recherche de l'année de construction. Elle nous conduit vers Jenneret-Ocquier ou Hamoir par la superbe vallée du Néblon et supplantera la Basse Voye qui, auparavant, était l'axe principal vers Jenneret, Ocquier... Voir "La Basse Voye"

Particularités

Le 1 de la rue du Bout, dite maison du docteur Stasse auparavant docteur Bovy. N° 381 avant la fusion des communes en 1976

Bâtisse de prestige de style entre 1905 et 1910, recherche en cours. Briques et parements en pierres de taille petit granit comme le 18 de la même rue décrite ci-dessous,ou la maison Depauw rue des Pahys.

Tout laisse supposer, donc à vérifier, que cette maison a été construite par le docteur Jacques Théodore, Alphonse BOVY dit Alphonse né le 8 janvier 1882 à Olne et décédé à Liège le 7 mars 1966 à Liège, époux de Marie Joséphine Mathilde STACHEL née le 23 mars 1883 à Verviers et décédée le 27 août 1950 à Liège. Le père de ce médecin souvent cité dans les PV des conseils communaux de l'époque est industriel et a donc certainement contribué financièrement à la construction de l'imposante bâtisse du jeune médecin.

Le couple BOVY-STACHEL viennent de Liège le 4 novembre 1907 et quitte Ouffet le 24 juin 1947.

Le docteur Paul STASSE né à Warnant-Dreye le 9 juin 1919 s'installe le 1 janvier 1947. Il épouse le 3 janvier 1948 à Bruges Marie-Louise Gabrielle Eugénie dite Loulou PRIEM. Le docteur Paul STASSE pratiquera presque jusque son décès en ????. Son épouse habitera encore la maison quelques années puis ensuite restera vide un certain temps avant d'être acquise en 2015 par le traiteur ???? ayant ses ateliers à La Roche-en-Ardenne, en 2019, ce dernier occupe toujours les lieux.

Le garage accolé à la maison côté droit a été ajouté début des années 1970 et la partie entre la maison et le nouveau garage reconvertie en cuisine par le couple Paul Stasse-PRIEM.

Le 13 de la rue du Bout : La brasserie Alfred GODET N°376 avant la fusion des communes en 1976

D'après les renseignements actuellement en notre possession, c'est en 1905 que débute les travaux de terrassements et de construction de cette grosse bâtisse destinée à la meunerie et à la brasserie, travaux commandés par Alfred Martin Joseph GODET né le 25 avril 1879 à Ouffet, il épouse le 1 octobre 1908 à Ouffet Florentine Marie Alice DUMONT née à Ouffet le 15 septembre 1888. Alfred Martin Joseph GODET est le fils du maître de carrière Antoine Godet, voir la carrière Godet à Ouffet. Le couple aura trois enfants, toute la famille quitte Ouffet pour Schaerbeek le 26 mai 1948.

Barthélemy LALLEMAND né le 19 janvier 1931 à Esneux, négociant en grains et cultivateur épouse le 7 mai 1957 à Clavier Marie Sidonie Elise GRUSLIN née le 22 décembre 1931 à Jeneffe.

La famille réside à Esneux au moulin du Ry d'Oneux et part pour la ferme d'Odeigne début mai 1940 (voir les fermes d'Ouffet >>> ferme d'Odeigne) et rachète les infrastructures D'Alfred Godet. C'est en 1948 au départ de la famille GODET-DUMONT que celui-ci développe les activités de meunerie et commerce de grains, engrais, aliments pour le bétail, le couple s'installe à cette adresse en 1951.

En 1971, Barthélemy cède l'entreprise a son fils Joseph qui intensifie fortement son essor comme le montre les photos ci -dessous.

En 1991, Joseph revend entreprise et bâtiments à l'ACBI, qui deviendra INTERAGRI puis ensuite et encore actuellement en 2019 la SCAR.

Le 18 de la rue du Bout (377 avant la fusion des communes en 1976 et 114 auparavant)

Cette imposante bâtisse a été construite en 1911 à la demande d'Edmond DELVOSAL né le 30 janvier 1866 à Bomal/Ourthe et époux de Sidonie NINANE née le 28 avril 1878 à Bende Jenneret, mariage le 4 octobre 1905 à Bende Jenneret. Edmond était alors directeur de la laiterie Saint-Paul de Nesson (Voir la laiterie Saint-Paul de Nesson dans la rubrique). Les époux DELVOSAL-NINANE avaient acquis le terrain à madame Marie Victoire GOFFART épouse de Jules, Adolphe, Joseph WAUTELET le 28 janvier 1911 aux termes d'un acte reçu par le notaire de FOOZ de SENY. Ils ont habité cette maison qui avait à l'origine un toit plat modifié après 1920.

Les époux DELVOSAL-NINANE vendent l'immeuble le 29 mars 1941 aux époux Robert LISIN et Délia DUCHENE, acte encore passé chez le notaire de FOOZ de Seny.

Monsieur Robert LISIN décède le 5 février 1950, son fils, Fernand LISIN en hérite, l'usufruit revenant à madame Délia DUCHENE.

Ces derniers cités vendent le bien aux époux Jean MARCOURT et Paule DONIS (parents de l'actuel ministre Jean-Claude Marcourt (2018))le 2 mai 1953, acte reçu par le notaire Octave DELMOTTE de Nandrin.

Monsieur Jean CLOSSET acquiert le bien le 23 octobre 1959, acte reçu par le notaire André MARECHAL de Neuville-en-Condroz. Pendant quelques mois, il y produira du beurre et du fromage.

Différents locataires vont se succéder dont la famille Jean Côme qui restera une quinzaine d'années, recherches en cours.

Jean CLOSSET décède le 30 mai 1970 laissant pour seul héritier son fils unique monsieur Albert CLOSSET époux d'Honorine LÉONARD.

Albert CLOSSET décèdé le 29 août 1970, le bien revient à sa fille unique : mademoiselle Marguerite CLOSSET.

En 1995, monsieur Adolphe, Marie, Jean-Louis DOL, époux de Marcelle Thérèse MARECHAL rachète le bien, ils viennent tous deux de Horion-Hozémont.

Parmi les occupants de cette maison, outre certains propriétaires, plusieurs locataires se sont succédé.

Le 24 de la rue du Bout : La ferme du Bout N° 374 avant la fusion des communes en 1976

Voir fermes d'Ouffet >>>> Ferme du Bout


Retour _____ ou aller à _____ Passeurs de Mémoire (Attention, en choisissant cette option vous quittez la rubrique des rues et lieux-dits)