Ouffet, commerces Rue du Bout : Différence entre versions

De Wikihuy
Aller à : navigation, rechercher
(Une révision intermédiaire par le même utilisateur non affichée)
Ligne 3 : Ligne 3 :
 
[[Fichier:Capture 207.JPG|vignette|gauche|Rue du Bout 1 de 2 Walonmap]]  
 
[[Fichier:Capture 207.JPG|vignette|gauche|Rue du Bout 1 de 2 Walonmap]]  
  
Au N° 2 Se sont succédé ; les menuisiers Eugène et Constant Foua (avant 1950), puis le maître de carrières Félix Desmedt époux d’Héléna Van Acken. Le bâtiment deviendra ensuite une habitation privée. En 2014, le glacier Didier Gérard achète la maison et transforme le garage pour y installer son salon de dégustation et son atelier, « La Glace d’Ouf’ » . Début 2017, il garde ses installations mais revend la maison à un particuler.     
+
Au N° 2 Se sont succédé ; les menuisiers Eugène et Constant FOUAT (avant 1950), puis le maître de carrières Félix DESMEDT époux d’Héléna Van ACKEN. Le bâtiment deviendra ensuite une habitation privée. En 2014, le glacier Didier GERARD achète la maison et transforme le garage pour y installer son salon de dégustation et son atelier, « La Glace d’Ouf’ » . Début 2017, il garde ses installations mais revend la maison à un particuler.     
  
Au N° 6 Menuiserie Jean Minet, ensuite Joseph Marsin et Albert Halloy. C’est ensuite, Claudy Ledoux puis Amand Collette qui reprendront l’activité pour une courte période avant que l'atelier soit transformé en habitation privée.   
+
Au N° 6 Menuiserie Jean MINET époux de Marie CHAPELIER. Il a deux ouvriers d'Ouffet, Joseph MARSIN et Charles WILLEMME. Quand Jean MINET cesse son commerce, il est repris par  Joseph MARSIN  et Albert HALLOY de Jenneret. C’est ensuite, Claudy LEDOUX puis Amand COLLETTE qui reprendront l’activité pour une courte période avant que l'atelier ne soit transformé en habitation privée.   
  
 
Au N° 8 Jean Paulus, outillage à main, électrique et de jardin puis électricité générale Michel Hinck époux de Michèle Cougnet qui exploitera un magasin de lingerie dans la partie gauche du bâtiment. La partie de droite sera occupée par une esthéticienne de Fraiture, Maryvonne Leclère. Une autre esthéticienne, Carine Demette exercera ensuite plusieurs années. Il y aura aussi, mais peu de temps, encore une esthéticienne, Isabelle Pirard ainsi qu’une coiffeuse, Christelle Perin, cette dernière, s’installera par la suite Rue Sauvenière N° 50, Coiffure Zen.
 
Au N° 8 Jean Paulus, outillage à main, électrique et de jardin puis électricité générale Michel Hinck époux de Michèle Cougnet qui exploitera un magasin de lingerie dans la partie gauche du bâtiment. La partie de droite sera occupée par une esthéticienne de Fraiture, Maryvonne Leclère. Une autre esthéticienne, Carine Demette exercera ensuite plusieurs années. Il y aura aussi, mais peu de temps, encore une esthéticienne, Isabelle Pirard ainsi qu’une coiffeuse, Christelle Perin, cette dernière, s’installera par la suite Rue Sauvenière N° 50, Coiffure Zen.
  
Au N° 12 Menuiserie Achille Bohon époux d’Anna Dubois.
+
Au N° 12 Menuiserie Achille BOHON époux d’Anna DUBOIS et père de l'instituteur Pierre BOHON.
  
 
[[Fichier:Capture 208.JPG|vignette|gauche|Rue du Bout 2 de 2 Walonmap]]
 
[[Fichier:Capture 208.JPG|vignette|gauche|Rue du Bout 2 de 2 Walonmap]]

Version du 11 juin 2019 à 23:18


Rue du Bout 1 de 2 Walonmap

Au N° 2 Se sont succédé ; les menuisiers Eugène et Constant FOUAT (avant 1950), puis le maître de carrières Félix DESMEDT époux d’Héléna Van ACKEN. Le bâtiment deviendra ensuite une habitation privée. En 2014, le glacier Didier GERARD achète la maison et transforme le garage pour y installer son salon de dégustation et son atelier, « La Glace d’Ouf’ » . Début 2017, il garde ses installations mais revend la maison à un particuler.

Au N° 6 Menuiserie Jean MINET époux de Marie CHAPELIER. Il a deux ouvriers d'Ouffet, Joseph MARSIN et Charles WILLEMME. Quand Jean MINET cesse son commerce, il est repris par Joseph MARSIN et Albert HALLOY de Jenneret. C’est ensuite, Claudy LEDOUX puis Amand COLLETTE qui reprendront l’activité pour une courte période avant que l'atelier ne soit transformé en habitation privée.

Au N° 8 Jean Paulus, outillage à main, électrique et de jardin puis électricité générale Michel Hinck époux de Michèle Cougnet qui exploitera un magasin de lingerie dans la partie gauche du bâtiment. La partie de droite sera occupée par une esthéticienne de Fraiture, Maryvonne Leclère. Une autre esthéticienne, Carine Demette exercera ensuite plusieurs années. Il y aura aussi, mais peu de temps, encore une esthéticienne, Isabelle Pirard ainsi qu’une coiffeuse, Christelle Perin, cette dernière, s’installera par la suite Rue Sauvenière N° 50, Coiffure Zen.

Au N° 12 Menuiserie Achille BOHON époux d’Anna DUBOIS et père de l'instituteur Pierre BOHON.

Rue du Bout 2 de 2 Walonmap
La brasserie Godet à gauche à la sortie d'Ouffet

Au N° 18 Une fromagerie, Jean Closset, a bien existé à partir d’octobre 1959 mais n’a pas fonctionné un an. A noter qu’Edmond Delvosal a fait construire et a habité cette maison (sa particularité du départ : un toit plate-forme), il a été directeur de la « Laiterie Saint Paul de Nesson » qui sera démolie en 1951. Nous ignorons s’il y a un lien quelconque entre la laiterie et la fromagerie.


Au N° 3 Alexis Henry époux de Nelly Vincent exerce le métier de plombier et couvreur et gérera un dépôt de bonbonnes de gaz. Auparavant, il était installé rue Doyard N° 12. Arrivé à l’âge de la retraite, leur fils Jean-Luc époux de Lucienne Blétard, reprendra les activités avant de s’installer au N° 2 de la Rue de Vagney.

PM0283.jpg

Au N° 13 La brasserie Alfred Martin Joseph GODET né le 25 avril 1879 à Ouffet, il épouse le 1 octobre 1908 à Ouffet Florentine Marie Alice DUMONT née à Ouffet le 15 septembre 1888. Alfred Martin Joseph GODET est le fils du maître de carrière Antoine Godet, voir la carrière Godet à Ouffet. Le couple aura trois enfants, toute la famille part pour Schaerbeek le 26 mai 1948. Pour la petite histoire, les terres de terrassements ont servi à remblayer partiellement la Place de l’Etang (Grand-Place). L'examen d'une photo nous permet, sauf sources encore inexploitées, de situer les travaux de remblaiements entre 1906 et 1908.

Ce sera ensuite les Moulins Joseph Lallemand époux de Marie-Thérèse Lhoneux qui occuperont les lieux et développeront le commerce de grains, engrais, aliments pour le bétail…. Actuellement dépôt de la SCAM où plusieurs gérants se succéderont.

Construite en 1905 à l’initiative du baron Jean de Favereau et du curé Paquay de Jenneret, la laiterie Saint Paul à Nesson se situait, en empruntant la Rue du Bout, 30m à droite avant le pont de Jenneret. Elle cessera ses activités au cours de la guerre et le bâtiment sera complètement démoli en 1951.

[http:// Voir la vidéo.]

Retour à la liste des rues_____Retour à Ouffet, le Village