Lycée Royal pour Jeunes Filles : Différence entre versions

De Wikihuy
Aller à : navigation, rechercher
m
(ajout second fichier Ecole Charlemagne)
 
Ligne 30 : Ligne 30 :
 
D'août 1960 à mai 1963, travaux de reconstruction des bâtiments incendiés. En 1980 ''fusion'' Athénée Royal-Lycée Royal rue G.Bodart. En 1988, l'école prendra le nom d'''Institut d'Enseignement Supérieur Pédagogique et Economique''.  
 
D'août 1960 à mai 1963, travaux de reconstruction des bâtiments incendiés. En 1980 ''fusion'' Athénée Royal-Lycée Royal rue G.Bodart. En 1988, l'école prendra le nom d'''Institut d'Enseignement Supérieur Pédagogique et Economique''.  
 
   Et dès 1995-1996, on parlera de ''Haute Ecole Charlemagne'' car elle fait partie des 6 Hautes Ecoles organisées par la Communauté Française de Belgique à cette époque.
 
   Et dès 1995-1996, on parlera de ''Haute Ecole Charlemagne'' car elle fait partie des 6 Hautes Ecoles organisées par la Communauté Française de Belgique à cette époque.
[[Fichier:Haute Ecole Charlemagne à Huy.jpg|vignette|centre|Sur l'ancien site des Ursulines, avenue Delchambre et rue G.Bodart à Huy, Haute Ecole Charlemagne]]
+
[[Fichier:Haute Ecole Charlemagne à Huy.jpg|vignette|gauche|Sur l'ancien site des Ursulines, avenue Delchambre et rue G.Bodart à Huy, Haute Ecole Charlemagne]]
 +
[[Fichier:Haute Ecole Charlemagne de Huy.JPG|vignette|droite|Ancienne école des Filles à Huy, devenue haute Ecole Charlemagne]]
  
 
==Catégories==
 
==Catégories==
 
[[catégorie:Huy]]
 
[[catégorie:Huy]]
 
[[catégorie:Ecole]]
 
[[catégorie:Ecole]]

Version actuelle en date du 9 juin 2019 à 20:44

Ouvrages consultés

  • Annales du Cercle Hutois des Sciences et Beaux-Arts Tome VII/1896 J.Fréson pages 265 sqq.
  • Ibidem Tome XXXIX/1985 Alice Housiaux-Dubois pages 151 sqq.


Situation

rue Grégoire Bodart/Avenue Delchambre

Origine

Sur un vaste terrain situé entre la rue des Augustins et la "promenade de l'Île" et s'étendant jusqu'à la rue Grégoire Bodart où s'étaient fixées les Ursulines en 1638, fut créée en ce début du XVIIe siècle une Ecole de Filles appelée "Pensionnat des Ursulines".

Description

L'ensemble architectural comportait plusieurs corps de logis,une Maison pour +/- 50 Religieuses,un Noviciat, un Pensionnat, une Ecole Dominicale (ancienne rue des Lombards, entre la rue des Augustins et l'Île) et une Demeure pour Dames et Demoiselles à revenus personnels. Il y avait aussi une exploitation agricole, un potager,un verger, une brasserie, une boulangerie, un pressoir à huile, une ferme et, en 1694, une église.

Photo "Annales Cercle Hutois..T.XXXIX page 156" Ancien Couvent des Ursulines à Huy, Ecole Moyenne pour Demoiselles

Enseignement

Cours de lecture, écriture, calculs, prières, bonnes moeurs, bienséance, travaux à l'aiguille divers, musique.


Histoire

Le couvent fut abandonné en 1797, racheté par J.R.Nicolet, puis par la famille de Borchgrave, et l'église démolie en 1828. Dès les premières années de la Belgique indépendante, l'école fut remplacée par trois écoles communales (une payante et deux gratuites). En 1867, un petit Institut Primaire fut établi par la Ville rue de l'Apleit, dans l'hôtel qui abrita plus tard le Commissariat de Police.

Rue de l'Apleit à Huy, hôtel de l'ancien Commissariat de Police

Ce bâtiment devint vite sur-fréquenté et on déménagea dans ce qui restait du Couvent des Capucins, rue du Palais de Justice, actuellement rue de la Résistance. En 1872, on l'appelait Institut Communal de Demoiselles, en 1879 Ecole Moyenne Communale de Filles, c'était une école primaire avec une seule année secondaire, elle était subsidiée par la Ville, la Province et l'Etat. En 1881, on y joignit l'Athénée. Les frais en étaient à charge d'1/3 pour la Commune et 2/3 pour l'Etat. On y avait ajouté un gymnase et un cours Froebel payant.Il y avait 75 élèves en "préparatoire" et 19 en section" moyenne",l'année suivante 76+62 . En 1884, fut établie une section "moyenne supérieure". En 1886, la Ville acheta l'immeuble de l'ancien couvent des Ursulines et y installa la nouvelle Ecole Moyenne sur une superficie de plus d'un hectare. Elle comprenait la grande Cour d'entrée avec ses communs de chaque côté, un bâtiment principal et deux ailes comportant en tout 30 pièces. Le tout dans un parc avec arbres, bassin, parterres, pelouse. En 1889 on y voit un Pensionnat Communal (supprimé en 1920) avec 12 pensionnaires et 16 demi-pensionnaires. 91 élèves fréquentaient l'école primaire et 54 l'école moyenne, en 1918 199 élèves, en 1920 251. Il fallut attendre 1946 pour voir la réalisation d'un Lycée Royal avec 4 divisions d'humanités complètes. Ses locaux s'ouvraient sur l'avenue Adolphe Chapelle, ils avaient été abandonnés par l'Ecole d'agriculture. On y note la présence d'une cuisine, d'un réfectoire et d'une salle de Sciences. Malheureusement toute sa partie centrale et son aile gauche furent démolies par un grand incendie en 1954! Pendant 10 ans, les Lycéennes durent émigrer dans les locaux de l'Athénée Royal, de l'Ecole Normale et de l'Ecole Communale du Centre, contigus ou voisins du bâtiment de l'avenue Chapelle. Dès 1960, un internat avait été établi dans une maison de maître place Saint-Denis pour 43 personnes. Au total, en 1963, 216 élèves en "préparatoire" et 467 en "humanités". D'août 1960 à mai 1963, travaux de reconstruction des bâtiments incendiés. En 1980 fusion Athénée Royal-Lycée Royal rue G.Bodart. En 1988, l'école prendra le nom d'Institut d'Enseignement Supérieur Pédagogique et Economique.

 Et dès 1995-1996, on parlera de Haute Ecole Charlemagne car elle fait partie des 6 Hautes Ecoles organisées par la Communauté Française de Belgique à cette époque.
Sur l'ancien site des Ursulines, avenue Delchambre et rue G.Bodart à Huy, Haute Ecole Charlemagne
Ancienne école des Filles à Huy, devenue haute Ecole Charlemagne

Catégories