Armistice Centenaire Com. d'Ouffet : Différence entre versions

De Wikihuy
Aller à : navigation, rechercher
Ligne 5 : Ligne 5 :
 
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
 
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
  
 +
Aller à _____ '''[[Ellemelle 14-18]]''' _____ ou _____ '''[[Ouffet 14-18]]''' _____ ou _____ '''[[Warzée 14-18]]''' _____ ou retour aux ____ [[Passeurs de mémoire d'Ouffet : Patrimoine et Histoire|'''Passeurs de Mémoire''']]  (Attention, en cliquant sur ce lien vous quittez la rubrique du Centenaire de l'Armistice)
  
 
'''Ces pages sont complétées au fur et à mesure des renseignements recueillis''' _____ Dernière mise à jour 10.06.2019 13h00 _____
 
'''Ces pages sont complétées au fur et à mesure des renseignements recueillis''' _____ Dernière mise à jour 10.06.2019 13h00 _____
 
  
 
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
 
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
 
  
 
==Préface==
 
==Préface==

Version du 10 juin 2019 à 17:30


Guerre 14-18 et commémoration du Centenaire de l'Armistice dans nos trois villages

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Aller à _____ Ellemelle 14-18 _____ ou _____ Ouffet 14-18 _____ ou _____ Warzée 14-18 _____ ou retour aux ____ Passeurs de Mémoire (Attention, en cliquant sur ce lien vous quittez la rubrique du Centenaire de l'Armistice)

Ces pages sont complétées au fur et à mesure des renseignements recueillis _____ Dernière mise à jour 10.06.2019 13h00 _____

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Préface

14-18 6.jpg

Les faits historiques

Le 4 août 1914, après avoir déclaré la guerre à la France, l’Allemagne envahit notre région, violant sans vergogne, la neutralité de la Belgique, tuant vers 10 h 30, à Thimister, le cavalier Fonck, premier soldat belge victime de la barbarie.

Les forts de Liège résistent pendant trois semaines et ceux d’Anvers ne capitulent que le 9 octobre, l’armée belge (82000 hommes) se retranche derrière l’Yser, dans une plaine inondée.

Commence alors une longue et épuisante guerre de tranchées.

Le 22 avril 1915, les Allemands lancent une attaque chimique cruelle et meurtrière sur le saillant d’Ypres: le chlore asphyxie 5000 personnes.

Le 28 septembre 1918, les Belges et leurs Alliés lancent une offensive d'envergure qui fait reculer les Allemands et précipiter leur défaite. Après quatre longues années d’âpres combats, l’Allemagne vaincue doit accepter l’armistice qu'elle signe le 11 novembre 1918 à 11h15 à Rethondes près de Compiègne (France) dans un wagon de chemin de fer.

Effets sur la population civile

Mais entre temps, pendant l’occupation, la population souffre beaucoup.

L’Allemagne déporte 120000 ouvriers qu’elle oblige à travailler dans ses usines pendant que son armée réquisitionne chevaux, charrettes, machines, nourriture …

Les habitants souffrent de la faim : l’alimentation devenue rare, on fait la file pour se procurer du beurre ...

A Ouffet, comme ailleurs, on vit des drames familiaux dus aux blessures ou au décès des militaires mobilisés ou encore à l’absence des hommes déportés dont on est le plus souvent sans nouvelle.


Quelques précisions

1. Source Chronique de la Belgique Indépendante de 1987. Le 18 novembre 1909, suite à l'insistance réitérée du roi Léopold II, le Parlement a finalement voté la réforme instaurant le service militaire personnel et obligatoire. Par 100 voix contre 58, la Chambre s'est en effet prononcée aujourd'hui pour l'instauration de la conscription, mettant fin ainsi à la pratique du tirage au sort dont le résultat était de priver le contingent de nombreux hommes de valeur et de mettre uniquement à contribution les plus démunis.

Il devenait urgent, face à la montée des périls, d'augmenter la capacité militaire du pays. A quoi sert de construire d'importantes fortifications si on refuse de les alimenter en troupes?

Léopold II, deuxième roi des Belges, s'éteint à Laeken le 17 décembre 1909 à l'âge de 74 ans. C'est donc le jeune roi Albert 1er qui se retrouvera quelques années plus tard au centre de la tourmente.

14-18 2.jpg

2. Source Chronique de la Belgique Indépendante de 1987. Le 31 juillet 1914, le roi Albert chef de l'armée a décidé à 19 heures de procéder à la mobilisation générale de l'armée. Outre la mobilisation des trois classes les plus jeunes celles de 1909 à 1901 ont également été rappelées. Les effectifs de l'armée sont ainsi portés à 200.000 hommes.

La décision de procéder à la mobilisation a été prise par le roi contre l'avis du conseil des ministres. La raison immédiate en est l'ultimatum allemand adressé adressé à la France et à la Russie...

3. Nous entendons parfois, pas souvent, parler à tort de camps de "prisonniers" aux Pays-Bas. Dès l'école primaire, du moins il y a plus d'un demi siècle, nous apprenions que la Hollande entendait faire respecter sa neutralité, alors... qu'en est-il?

A proprement parler, nous devrions rectifier et parler plutôt de "camps d'internement" dans lesquels, pour afficher sa neutralité vis à vis des belligérants, le gouvernement hollandais rassemblait tous les belges en âge de combattre et autres étrangers qui étaient interceptés sur son territoire. En savoir plus

4. Nous n'avons pas la prétention et d'ailleurs pas la compétence pour retracer l'histoire de la "Grande Guerre", celle qui devait être la dernière... De nombreux ouvrages ne demandent qu'à être consultés.

Ce que nous vous montrerons bientôt ce sont de nombreuses cartes-vues et photos patiemment collectionnées depuis des années par l'un d'entre-nous et très aimablement prêtées pour numérisation.


Le service militaire dès 1794

Voir l'article

Quelques documents


Quelques cartes


Commémoration du centenaire au monument d'Ouffet

L'organisation

En cours de rédaction



Les photos au monument d'Ouffet


L'expo à la Tour de Justice


Les bâches réalisées par les écoles de l'entité


Aller à _____ Ellemelle 14-18 _____ ou _____ Ouffet 14-18 _____ ou _____ Warzée 14-18 _____ ou retour aux ____ Passeurs de Mémoire (Attention, en cliquant sur ce lien vous quittez la rubrique du Centenaire de l'Armistice)